Quelles stratégies d’apprentissage privilégier en tant qu’étudiant ?

Oops ! Problème technique d'affichageUn cours captivant concernant les stratégies d’apprentissage employées par les étudiants afin de mieux répondre aux exigences académiques est depuis quelque temps disponible en ligne sur le vidéoblog consacré au numérique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ce cours est donné par Franck Amadieu, maître de conférences en psychologie cognitive à l’université de Toulouse Le Mirail et s’adresse principalement aux attachés temporaires d’enseignement et de recherche. Cela n’empêche cependant pas son intérêt pour tout étudiant préoccupé à augmenter l’efficacité de ses études. Nous allons donc décrypter pour vous les principaux points abordés par FA, en insistant particulièrement sur les bonnes attitudes méthodologiques à adopter quand l’on veut réussir.

trait-pointille-br-PECES

Selon des enquêtes spécialisées, les étudiants ont besoin de recourir à des stratégies spécifiques dans trois cas généraux que nous allons détailler ci-dessous :

  1. Ils ont une quantité massive d’informations diversifiées à traiter
  2. Ils veulent contrôler leur mode d’apprentissage afin de devenir plus efficaces
  3. Ils ont besoin de se motiver

1. Comment mieux traiter les informations ?

Franck Amadieu le souligne depuis le début de son cours : à l’opposé d’un étudiant moins astucieux se contentant souvent de neOops ! problème technique d'affichage mémoriser que les informations de surface, un étudiant avisé prendra toujours soin de les structurer, de les re-élaborer, selon des méthodes diversifiées. Par exemple, lors de l’étude d’un texte, une bonne habitude est de procéder à l’identification des idées principales. Celles-ci seront ensuite résumées et paraphrasées tout en faisant attention à éviter leur possible déformation plus ou moins volontaire. L’important, c’est d’arriver en fin de chemin à une hiérarchisation du contenu vous donnant la possibilité de vous l’approprier plus facilement. Dans ce sens, les fiches de lecture sont souvent des outils indispensables, car elles vous aideront à mieux saisir les articulations entre les différents éléments significatifs du texte.

Tout en sachant que votre mémoire est structuralement limitée, il s’agit par ailleurs d’appliquer les bonnes stratégies pour la maintenir pleinement fonctionnelle sans pour autant la saturer. Dans ce sens, une règle d’or est de toujours s’aider de ses connaissances déjà acquises pour mémoriser une nouvelle information. Il faut savoir aussi que la capacité de mémorisation est perfectible : plus on la travaille et plus on apprend vite.

2. Comment contrôler ses habitudes d’apprentissage ?

Oops  ! Problème technique d'affichageIl ne suffit pas d’être conscient des stratégies qu’on utilise couramment pour apprendre. Elles doivent ensuite être améliorées, dans un souci constant d’augmentation de l’efficacité. Face à la diversification impressionnante des ressources informationnelles, il s’agit finalement de saisir rapidement l’information utile, d’être capable de la stocker et de la ré-employer, sous sa forme adaptée, dans une situation nouvelle.

Pour cela, l’étudiant doit être capable de planifier. Cela suppose une organisation des tâches par priorité, par complexité, une analyse préliminaire des ressources disponibles, une segmentation du projet par étapes, la fixation de délais, ainsi que l’évaluation des résultats obtenus. De plus, la capacité de gérer plusieurs projets à la fois devient aujourd’hui indispensable. Toute cette activité de gestion des ressources et de planification des actions conduit finalement à une capacité d’auto-contrôle, d’auto-régulation qui rend l’étudiant l’acteur de son propre apprentissage. Savoir modifier ses stratégies d’étude en fonction de circonstances diverses est un pas de plus vers la réussite.

3. Comment se motiver davantage ?

Tout d’abord, il est essentiel de croire en ses propres forces, dit Franck Amadieu. Se valoriser, se dire qu’on est capable. Les tâches deOops ! Problème technique d'affichage votre vie étudiante sont autant de défis que vous devez relever sans avoir peur d’un éventuel échec. D’ailleurs, il faut renoncer à cette idée que l’erreur est interdite. Elle fait partie intégrante de votre apprentissage, autrement dit il est impossible d’apprendre sans parfois se tromper. Et même lorsque vous vous trompez, soyez persistants, cherchez des solutions alternatives, essayez par d’autres voies. L’une sera assurément faite pour vous.

Finalement donc, qu’est-ce qu’un bon étudiant ? FA donne une réponse en trois parties, basée sur des enquêtes personnelles : le bon étudiant est intelligent (donc il comprend et s’adapte rapidement), participatif (il agit en son milieu et collabore avec les autres) et motivé (il a des projets). Maintenant, c’est à vous de vous approprier cet article à la manière d’un bon étudiant !

Oops ! Problème technique d'affichage

Cela dit, nous sommes loin d’avoir épuisé le contenu extrêmement intéressant du cours de Franck Amadieu. A ceux qui veulent avancer dans le sujet, nous leur conseillons de le voir intégralement ici.

-MD-